Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 18:33

 

Par christophe - Publié dans : profencampagne - Communauté : Pédagogie-Education.
Voir les 0 commentaires
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 18:20

Pour le moment, la seule chose réellement difficile était de détourner les yeux de cette large déchirure de ciel, profonde et envenimée, qui allumait une sorte de brasero au-dessus de Paris. Les plus violents paysages terrestres, les plus étonnants animaux y étaient en réplique, sculptés dans la pourpre des anges mourants dont on ne voyait plus briller par réfraction que l’or des trompettes. Sous cette dernière lumière vivante, les êtres, les oiseaux, les voitures étaient pris de folie. L’invasion de l’ombre et l’agitation du monde donnaient seulement une illusion de vent, qui ne changeait rien à la chaleur du temps. Les enfants tombaient à plat ventre et décidaient de pleurer. Les chiens se retournaient sur eux-mêmes et levaient la gueule pour regarder les hommes aux yeux. La journée devait être longue et voici qu’elle avait passé. C’est à cette heure la plus religieuse que l’on souffre tout à coup très précisément de ne pas être aimé et qu’à l’existence des personnes de sexe contraire qui passent et qui vous ignorent il soit interdit d’attenter.  

Par christophe - Publié dans : profencampagne - Communauté : Pédagogie-Education.
Voir les 0 commentaires
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 17:47

Messieurs,

C'est à vos discours médiocres, aux bien faibles arguments, sans propositions autres que quelques souvenirs d'un passé fantasmé, discours relayés par quelques journalistes ayant trouvé en vous de "bons clients", plus soucieux du "buzz" que de la réflexion, c'est à vous que je viens dire ceci...

Faites un jour l'expérience... Prononcez ce mot par vous détesté, "pédagogie", lors d'une conversation entre amis... Neuf fois sur dix, vous obtiendrez au mieux l'assentiment silencieux de vos interlocuteurs, voire le soutien de quelques rares audacieux, mais souvent aussi quelques froncements de sourcils et de haussements d'épaules. Depuis quelques années, la pédagogie est plus objet de polémique que de débats de fond. Pire encore, et quoi que vous en disiez, ce débat est devenu idéologique. Tenants d'un retour à l' "ordre ancien", totalement fantasmé, VOUS l'avez volontairement rendu idéologique, transformant par un glissement de sens malhonnête la pédagogie en "pédagogisme". Par ce biais, comme l'a dit en son temps très justement Philippe Watrelot, vous tentez d'enfermer celles et ceux qui font de la pédagogie, non pas un préalable, mais un outil quotidiennenment utilisé dans la classe et en dehors... Les enfermer dans un mouvement sectaire dont les temples seraient les IUFM devenus ESPE, le "gourou", Philippe Meirieu, accusé de tous les endoctrinements et tenu pour  seul responsable des échecs de notre système éducatif. Mouvement sectaire né, d'après vous et conformément au sarkozysme récent, à la suite des événements de 1968. "Analyse" souvent entendue, peu contestée sur les plateaux de télévision ou sur les ondes, mais analyse ridiculement fausse ! Les mouvements pédagogiques n'ont pas attendu mai 68 pour voir le jour !

Or, la pédagogie n'est pas idéologie ! Elle est tout le contraire ! Vous avez mensongèrement détourné la réflexion de l'essentiel. Et c'est encore vous, trop heureux d'entendre les discours passeistes du candidat puis du Président Sarkozy, qui avez fait du débat une confrontation idéologique. N'est-ce pas parmi les votres qu'on a osé, contre toute objectivité, nous traiter de "khmers rouges"? Rien que ça ! Votre aveuglement, les yeux bandés par la mauvaise foi, disqualifie votre déjà faible argumentation. Celle-ci se fonde sur deux piliers: l'exemple unique qui devient généralité (les livres de Monsieur Brighelli sont construits sur ce principe) et la répétition systématique et harcelante des fameux "Le niveau baisse" et "C'était mieux avant". Vous ne le dites pas ainsi mais tout votre discours tient dans ces deux formules qui ont le redoutable avantage, par leur simplisme, de rassurer les angoisses des parents. Angoisses que les pédagogues n'ont jamais niées, comme nous n'avons jamais nié les problèmes reels de notre système éducatif. Nous en dénonçons d'ailleurs souvent un bien plus grand nombre que vous qui restez confinés dans une vision microcosmique de l'éducation, rêvant de classes silencieuses, aux élèves triés le plus tôt possible, mécaniquement dressés, clônés...

Jamais, JAMAIS, nous ne laisserons le champ libre à la défiguration de la pédagogie, des pédagogies car il en est plusieurs et nous les respectons toutes, comme nous respectons nos adversaires quand ceux-ci ont l'honneur de rester dignes sans verser dans l'injure, l'approximation, parfois le mensonge. Nous ne savons pas ce qu'est le pédagogisme! Nous n'avons aucun gourou, n'appartenons à aucune chapelle. Nous sommes des femmes et des hommes libres et nous ne nous laisserons défigurer par aucune caricature !

Que les choses soient bien claires !

Christophe Chartreux

Par christophe - Publié dans : profencampagne - Communauté : Pédagogie-Education.
Voir les 0 commentaires
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 17:41
Les livres sont-ils en train de disparaître des cartables des élèves ? On n'en est pas encore tout à fait là en France, mais 30% des enseignants utilisent en cours des manuels numériques.     
Près d’un tiers des enseignants utilisent des manuels numériques. Ce chiffre a doublé en trois ans. France Info vous révèle ce lundi les résultats d'une enquête menée par la Sofres pour les éditeurs scolaires regroupés dans l'association "Savoir Livre". En 2011, les enseignants étaient 16% à utiliser des manuels numériques. Cela progresse mais il y a encore de nombreux freins.
Ce sont surtout des profs de maths, de physique, et d'histoire-géographie qui ont mis de côté leurs manuels traditionnels, en papier. Près d'un prof de maths sur deux se sert par exemple d'un manuel numérique dans le secondaire. En tout, 35% des enseignants du secondaire déclarent utiliser ces nouveaux outils, mais ce pourcentage recouvre des réalités bien différentes. Le vidéoprojecteur reste la star des classes, plus de 80% des enseignants l'utilisent, mais ils ne sont que 30% à se servir d'un tableau numérique interactif, et seulement 4% disposent d'une tablette. 
Pour la majorité des enseignants, les équipements des collèges et des lycées sont insuffisants, même si les collectivités ont investi depuis trois ans, et moins de la moitié des profs sont formés aux usages du numérique.
Nombreuses disparités
Mais les livres scolaires ne sont encore aux oubliettes. Seuls 15% des enseignants estiment que le manuel numérique pourra remplacer à moyen terme le manuel classique. Dans le primaire, la révolution numérique n'a pas eu lieu. Seuls 20% des enseignants utilisent des manuels numériques. Et ce n'est pas très étonnant... Une école sur quatre n'a pas d'accès à Internet selon cette enquête.
Selon le ministère de l'Education, 70% des lycées d’enseignement général et technologique, un peu plus de la moitié des lycées professionnels et des collèges possèdent un débit supérieur à 2Mo, débit à partir duquel on considère que la navigation sur internet devient confortable pour une utilisation pédagogique.
Quant aux écoles primaires, elles disposent à presque 80% d'un débit supérieur à à 512 Ko, mais sont seulement 20% à posséder un débit confortable supérieur à 2Mo. 
Célia Quilleret/France Info    

http://www.franceinfo.fr/actu/education/article/les-professeurs-utilisent-de-moins-en-moins-les-manuels-scolaires-576819

Par christophe - Publié dans : profencampagne - Communauté : Pédagogie-Education.
Voir les 0 commentaires
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 17:38

A l'occasion de la 7e journée du refus de l'échec scolaire, France Info vous révèle les résultats d'une enquête de l'Association de la fondation étudiante pour la ville sur les inégalités scolaires et sociales. Des inégalités très fortes selon les classes et les milieux sociaux.   

Un enfant sur deux n'a pas de livre à la maison dans les quartiers défavorisés, plus de la moitié regardent un DVD le soir après le dîner. Ils se couchent tard, font moins de sport et de sorties culturelles. Et ils sont plus de 30% à ne pas comprendre ce qu'on leur demande à l'école... Ces chiffres - révélés par l'Afev à l'occasion de la 7e  journée du refus de l'échec scolaire, sont bien différents dans les quartiers plus riches.    

Télévision et ennui à l'école  

Selon cette enquête réalisée par le cabinet Trajectoires Réflex auprès des enfants de CM1 et CM2, la moitié des familles n'ont pas de livre à la maison dans les quartiers d'éducation prioritaire, alors qu'elles ne sont que 12% dans ce cas dans les milieux plus aisé

 Pendant que certains enfants lisent très régulièrement, les autres sont devant la télévision. 55% des enfants de quartiers populaires disent regarder souvent un DVD après le dîner. Ils ne sentent pas moins bons à l'école, mais ils s'y ennuient davantage, et surtout, ils sont plus d'un tiers à ne pas comprendre ce qu'on leur demande en classe. 37% des enfants de zone d'éducation prioritaire sont dans ce cas, alors qu'ils ne sont que 17% à être en difficulté dans les quartiers favorisés.

Appel au gouvernement  

En outre, 40% de ces enfants des quartiers populaires ne sont pas aidés par leurs parents, alors que la quasi-totalité des enfants de quartiers plus riches sont suivis par leur famille. Il y a donc des écarts assez forts. Pour l'AFEV, dont la mission est d'aider les plus faibles, il faut que le gouvernement ne saisisse d'urgence de cette question.

A LIRE AUSSI ►►► Le lycée professionnel, bon tremplin contre l'échec scolaire

Visiblement, l'école ne parvient pas à compenser les inégalités sociales et elle n'aide toujours pas assez les élèves en difficulté. C'est pourtant l'un des objectifs de la loi de refondation de l'école du gouvernement.  

par Célia Quilleret           

http://www.franceinfo.fr/actu/education/article/echec-scolaire-des-inegalites-tres-fortes-en-classe-et-la-maison-573345

Par christophe - Publié dans : profencampagne - Communauté : Pédagogie-Education.
Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés